Tournon : 70ème anniversaire

Dramatique journée à Tournon

La concomitance de trois évènements, sans relations apparentes, entraine une terrible tragédie…

Le lundi 3 juillet 1944, les habitants de la bastide vaquent à leurs occupations habituelles, celles d’un début de semaine. Le soleil brille en ce début d’été.
– Une voiture s’arrête devant le café Lacombe, un homme descend puis le véhicule reprend son chemin.
– Un camion, venant du château de la Couronne à Boé, près d’Agen, roule en direction de Fumel et s’apprête à traverser Tournon dans quelques minutes.
– Un convoi de véhicules militaires se déplace sur la route venant de Cahors, en direction de Villeneuve-sur-Lot.

Jusque-là rien d’exceptionnel, mais …

Il ne faut pas oublier qu’en juillet 1944 l’ordinaire du village est sous l’influence d’une situation extraordinaire. Les Allemands et la milice française, à leurs bottes, occupent le territoire. Les alliés piétinent sur le front de Normandie où ils ont débarqué un mois plutôt. La Résistance est concentrée sur un objectif capital : arrêter par tous les moyens possibles le déplacement de l’ennemi afin de l’empêcher de rejoindre la Normandie.

Ainsi, sachant que :

  • La voiture est occupée par des membres d’un groupe VENY cantonné près de Cazideroque (lire l’article publié par le site de l’AMMAC du Fumélois),
  • Le camion transporte des armes récupérées à la caserne des GMR (lire les comptes rendus de Pierre Montès),
  • Le convoi militaire est une colonne SS allemande dont on ne possède pas d’informations particulières au sujet de ce déplacement (des recherches sont en cours dans les archives allemandes),
    Le bilan de cette tragique rencontre se solda par la mort de neuf hommes dont certains étaient originaires de Tournon d’Agenais :
DELRIEU Jean
Dr WEISMANN  Salomon
FOURNIÉ Pierre
GISTLEN Maurice
GRYMBLAT Alibert
LAHRYDON François
LUGAU Jean
MALARDEAU Henri
TESTUT André

 

3 juillet 2014

70 ans plus tard et comme chaque année à pareille date, Tournon se souvient.

L’ANACR et le Comité d’Entente des Anciens Combattants du Fumélois ont contribué à la réussite de cette cérémonie.

L’ANACR, fidèle à son devoir de Mémoire, a œuvré  en direction des jeunes générations en mettant à la disposition de la municipalité l’exposition « Résistance en Lot-et-Garonne » pendant une semaine. Les élèves du primaire ont pu la visiter en bénéficiant des commentaires de notre amie Danielle Darquié..
Le jour de la cérémonie, les panneaux de l’exposition ont été installés sur la place du marché ou le public a pu la parcourir.

Les images ci-après donnent une idée du grand nombre de porte-drapeaux ainsi que de la présence d’un nombreux public.

Stèle des fusillés devant la Gendarmerie
Stèle des fusillés devant la Gendarmerie

 

Pierre Montès (centre) et le neveu de Alibert Grymblat
Pierre Montès (centre) et le neveu de Alibert Grymblat

 

Dépôt des gerbes
Dépôt des gerbes

 

Cérémonie devant le monument aux Morts
Cérémonie devant le monument aux Morts

 

Le public devant l'exposition "Résistance en Lot-et-Garonne" au moment du vin d'honneur
Le public devant l’exposition « Résistance en Lot-et-Garonne » au moment du vin d’honneur

 

Histoire de la bastide
Histoire de la bastide

 

Consultez les liens ci-dessous :

Combats de Tournon d’Agenais – AMMAC du Fumelois

Les combats de Tournon d’après Pierre Montes et ses hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *