Archives par mot-clé : ORA

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

Prayssas, la bataille des 14 et 15 Août

Un officier allemand ayant été tué à proximité de Prayssas, les Résistants du Groupe « François » s’attendent à des représailles d’autant plus lourdes que les occupants, sur le départ, ne se contiennent plus. Le commandant BARRET a confié la direction du Bataillon « Jasmin » à André HUSER, le « capitaine Charles », qui n’est pas un étranger dans la région : il est le fils du « Roi de la Bonneterie » d’Agen.
Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 2 – Villages sous la terreur

Villages sous la terreur

[Dans cet essai de mise en perspective des évènements lot-et-garonnais dans la guerre mondiale, il n’est pas possible de relater tous les faits qui se sont produits en juin, juillet et août. Seuls les plus importants ou les plus typiques seront cités] Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 2 – Villages sous la terreur

Le temps des maquis – 6 – A la veille de Jour J

Au jour J quelques maquis parmi d’autres

Retrouvons les groupes armés insurrectionnels pour mentionner, en quelques mots, les plus importants d’entre eux le 1er juin 1944, en sachant bien qu’on ne peut pas faire un tableau, même succinct, de la Résistance en Lot-et-Garonne sans tenir compte des opinions politiques qui continuent à caractériser les groupes. C’est là le résultat de la propagande officielle qui martèle depuis des années ses slogans contre le communisme et contre le gaullisme. Continuer la lecture de Le temps des maquis – 6 – A la veille de Jour J

Le temps des maquis – 4 – Les plans d’action

Intégrer les maquis dans les plans d’action

 De Gaulle n’a pas imaginé ces maquis, devenus si importants que le mot « maquisard » remplace souvent celui de Résistant. Il a pensé longtemps que la Résistance, ne jouerait de rôle qu’au moment du débarquement allié. Il l’avait conçue comme une petite armée cachée, formée de patriotes disciplinés, dont il nommerait les chefs, et à qui des armes et des ordres seraient donnés au moment opportun. Continuer la lecture de Le temps des maquis – 4 – Les plans d’action