Archives par mot-clé : maquisards

21 Mai 1944 – 1 – La rafle de Lacapelle-Biron

23, 24 et 25 mai 2014 : Souvenirs et Commémoration de la rafle de Lacapelle-Biron

Il y a tout juste 70 ans, des éléments de la division « Das Reich » investissaient le village de #Lacapelle-Biron à la recherche de #maquisards, d’armes et de #juifs. Dans ce village comme à #Devillac ou à #Vergt-de-Biron, la population fut brutalisée, 118 hommes arrêtés et #déportés, 2 hommes tués. Pour Lacapelle, sur les 54 habitants envoyés au camp de la mort de Dachau, seuls 26 rentrèrent au pays après la Victoire des Alliés sur le Nazisme. Continuer la lecture de 21 Mai 1944 – 1 – La rafle de Lacapelle-Biron

La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La libération d’Agen

Jules Saby et les milices patriotiques dans Agen
Jules Saby et les milices patriotiques dans Agen

Dans la nuit du 15 au 16 août, alors qu’on vient d’apprendre le débarquement en Provence, les miliciens encore à #Agen sont évacués sans tapage vers l’Allemagne, en civil ou après avoir revêtu des uniformes feldgrau, pour éviter d’être massacrés. Ceux qu’on n’arrêtera pas en route seront incorporés dans la division Charlemagne. Quelques inconscients restent au pays. Continuer la lecture de La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

A l’approche du dénouement

Dans les semaines qui suivent le #débarquement, un élan patriotique fait croître les effectifs des bataillons, surtout après la percée d’Avranches. Et la multiplication des combats entraîne un afflux de #volontaires. Ce gonflement est favorisé par le déplacement de tous les groupes vers les villes, comme l’a décidé le #COMAC. A ces derniers #Résistants, finalement peu utilisés, on doit au moins la floraison des #brassards tricolores qui conforte l’espoir de tous (tout en faisant risquer leur vie à ceux qui les arborent) et pousse des serviteurs de l’ordre établi à se remettre en question. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

6 avril 2014 – 3 – Congrès départemental de l’ANACR de Lot-et-Garonne à Aiguillon : Le chemin de Mémoire en Fumélois

Le chemin de mémoire en Fumélois par Danielle Darquié

Le projet pilote fumelois expliqué par Danielle Darquié
Le projet pilote fumelois expliqué par Danielle Darquié

En novembre 2013, nous avons pu évaluer les conditions de visite du #chemin de #mémoire, de son contenu et de son fort potentiel de développement ; trois dates ont jalonné la vie du chemin de mémoire. Continuer la lecture de 6 avril 2014 – 3 – Congrès départemental de l’ANACR de Lot-et-Garonne à Aiguillon : Le chemin de Mémoire en Fumélois

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 1 – Le Jour J

« La bataille suprême est engagée. C’est la bataille de France, la bataille de la France… » De Gaulle, 6 juin 1944

 Le Lot-et-Garonne et le Jour J

 Dans la nuit du 5 au 6 juin, après que l’Etat-major #FFI ait été rapidement informé, la #BBC fait passer tous les messages qui déclenchent l’action immédiate, mettant en application tous les plans d’action en même temps et partout à la fois. Ainsi, après avoir longtemps hésité à reconnaître et à armer la Résistance, le Haut Commandement Allié la lance d’un coup dans la bataille de France sans tenir compte de la disproportion entre les tâches qui lui sont demandées et les moyens qu’elle a pour les exécuter. Le Lot-et-Garonne, loin des frontières et,  de ce fait, longtemps épargné par les hostilités, se trouve plongé brusquement dans la guerre et devient, pendant 73 jours une zone de combats. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 1 – Le Jour J

Le temps des maquis – 7 – Les Allemands reculent sur tous les fronts

Avril 1944. Les Allemands reculent sur les fronts de l’Est et de l’Italie

 C’est « la défense élastique ». Les Russes, qui ont fini par débloquer Léningrad, pénètrent aux pays baltes, en Pologne, en Roumanie. En Italie, les Alliés et l’armée française du général Juin arrivent devant Rome. Hitler est réduit à la défensive. En Lot-et-Garonne, comme dans le reste de la France, la tension monte de jour en jour. Le débarquement devient une obsession pour tous. Quelqu’un ayant dit qu’une attaque massive alliée est imminente, la rumeur s’empare aussitôt de l’information. Les initiés savent que le plan « Fortitude-Ironside » prépare un débarquement sur la côte landaise, les maquisards devant s’assurer des aérodromes pour permettre le largage des troupes aéroportées. Continuer la lecture de Le temps des maquis – 7 – Les Allemands reculent sur tous les fronts