Archives par mot-clé : dolle

17 août 1944 : le groupe « DOLLÉ » tombe dans une embuscade à St-Jean de Thurac

Au lieu-dit Moulin du Noble, à St-Jean de Thurac, 7 maquisards du groupe « DOLLÉ » sont abattus dans une embuscade tendue par les miliciens

Dans l’article précédent, nous avons évoqué les combats de Laspeyres. Aujourd’hui nous terminons avec ceux du Moulin du Noble à St-Jean de Thurac. Continuer la lecture de 17 août 1944 : le groupe « DOLLÉ » tombe dans une embuscade à St-Jean de Thurac

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

A l’approche du dénouement

Dans les semaines qui suivent le #débarquement, un élan patriotique fait croître les effectifs des bataillons, surtout après la percée d’Avranches. Et la multiplication des combats entraîne un afflux de #volontaires. Ce gonflement est favorisé par le déplacement de tous les groupes vers les villes, comme l’a décidé le #COMAC. A ces derniers #Résistants, finalement peu utilisés, on doit au moins la floraison des #brassards tricolores qui conforte l’espoir de tous (tout en faisant risquer leur vie à ceux qui les arborent) et pousse des serviteurs de l’ordre établi à se remettre en question. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

15-17 août : les combats de Laspeyres et de St-Jean-de-Thurac

 C’est pour faciliter le #débarquement de #Provence, prévu par les accords secrets lors de la rencontre au sommet de Téhéran (déc. 1943), que les Anglo-Saxons demandent de façon de plus en plus pressante la destruction des voies ferrées Paris-Marseille et Bordeaux-Marseille. Eux-mêmes y participent par des raids aériens de surveillance et de bombardement des convois, sur renseignements de la #Résistance, transmis par #Hilaire. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

Le temps des maquis – 3 – Des coups dramatiques

Des coups dramatiques portés aux maquis

Banabéra est arrêté en août 1943 et déporté. Il survivra à l’enfer des camps, et, à la Libération, rentrera à Agen pour y mourir. Cambon, ingénieur chimiste, affilié à « Combat », en rapport avec le réseau Buckmaster, devient, à sa place, chef départemental des MUR. Continuer la lecture de Le temps des maquis – 3 – Des coups dramatiques