La Résistance Lot-et-Garonnaise dans la 2ème Guerre Mondiale

Table des matières

L’Association des Anciens Combattants et des Ami(e)s de la #Résistance, autrement dit l’ANACR de Lot-et-Garonne, inaugure son blog en publiant ce billet. C’est le premier d’une longue série tiré du remarquable travail de recherche mené par notre regretté camarade Jacques #Munier. Cette publication doit être considérée comme un hommage rendu à un homme qui a partagé jusqu’au bout les mêmes valeurs que l’ANACR.

Jacques MUNIER et la Résistance

Son baccalauréat en poche, il participe à la création du groupe de résistance « Tchad » intégré par la suite aux Corps francs de la Libération.

Après la libération d’Agen, « Tchad » rejoint la brigade légère « Garonne » avant d’être incorporé à la 1ère Armée française du général de Lattre-de-Tassigny. #Jacques Munier et ses camarades affronteront le rude hiver alsacien ainsi qu’une résistance acharnée des allemands. Lieutenant d’artillerie à 19 ans, il participe à l’avance de la 1ère Armée à travers l’Allemagne du sud vers le lac de Constance et le Danube avant de revenir dans le Sud-Ouest pour poursuivre ses chères études d’histoire et de géographie.

« Raconte-moi la Résistance »

Préface de l’auteur

Lors de la Libération, on estime que la Résistance Lot-et-Garonnaise comptait environ 12 000 personnes dans ses groupes structurés dénombrait 250 Résistants tués et 1850 déportés (y compris ceux de la Centrale d’Eysses).

 Ce document, dont le contenu est tiré de souvenirs personnels, de recherches et de lectures, s’adresse aux adolescents qui découvrent, dans les conversations, ce qu’ont fait certains de leurs ascendants quand ils avaient leur âge. Ils y trouveront un aperçu rapide de ce qu’a été la Résistance en #Lot-et-Garonne, de ses débuts incertains à la Libération finale, et cela dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale.

Un effort leur sera nécessaire pour imaginer que des envahisseurs aient pu prendre possession de nos villes et de nos campagnes, et y confisquer le produit du travail d’une population réduite au servage et à la sous-alimentation, terrifiée par les châtiments infligés aux Résistants, dénoncés ou présumés, que les Allemands expédiaient vers les camps de la mort, pendaient aux balcons, ou abandonnaient, déchiquetés par la mitraille, sur la place de nos villages. Mais cette prise de conscience est indispensable pour qu’ils restent vigilants car ils ne seront jamais à l’abri des dérives monstrueuses que des crises politiques ou sociales peuvent engendrer à tout moment.

L’auteur souhaite les inciter à aller plus avant :

  • en abordant les témoignages que Jean #Mirouze a réunis dans les
    « #Cahiers de la Résistance ».
  • en se reportant aux travaux d’historiens de première main, ceux qui recueillent les données, les trient et les recoupent pour les faire entrer dans l’Histoire, par exemple les livres et articles de Jean-Pierre Koscielniak, de Bernard Lareynie, de Gilbert Papon, soigneusement documentés et faciles à lire.

« Raconte-moi la Résistance »
Jacques MUNIER
ANACR47 – 2013

Liste de tous les articles de la catégorie :

La Résistance Lot-et-Garonnaise dans la 2ème Guerre Mondiale

Situation générale en Lot-et-Garonne au cours des années 1939-1940

Les signes de la première résistance

Formation des premiers réseaux

Intensification de la guerre et de la Résistance – 1

Intensification de la guerre et de la Résistance – 2

Le temps des maquis – 1

Le temps des maquis – 2 – Le rassemblement

Le temps des maquis – 3 – Des coups dramatiques

Le temps des maquis – 4 – Les plans d’action

Le temps des maquis – 5 – La menace de représailles

Le temps des maquis – 6 – A la veille de Jour J

Le temps des maquis – 7 – Les Allemands reculent sur tous les fronts

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 1 – Le Jour J

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 2 – Villages sous la terreur

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 3 – Bombardements et escarmouches

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 4 – Les principaux combats : Astaffort

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 6 – Les principaux combats : Sos

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La Libération du Lot-et-Garonne – 2 – le département

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *