Archives de catégorie : Raconte-moi la Résistance

Document pédagogique réalisé par Jacques MUNIER à l’attention des futures générations.

17 décembre – Commémoration à la Ragotte

Le 17 décembre 1943, au petit matin, les habitants de la ferme de la Ragotte, sur la  commune de Lévignac de Guyenne, sont assiégés par une colonne allemande, diligentée par la Gestapo.

Par malheur, au même moment,  des dirigeants du « mouvement  Combat »  de Marmande, en fuite, se rendent  à la ferme de la Ragotte pour se cacher momentanément.

Bilan de l’opération : 3 tués, René MAURY, Georges DARTIAILH et Paul GABARRA et 7 déportés , Camille DAUNIS, Auguste EGRON, Roger et Yvette OSSARD, Jean SOURNALET, Juliette BOUHET et Joseph LLO . Les deux derniers ne reviendront pas : morts en déportation.

Tous les ans, le 17 décembre, la commémoration de ces tristes évènements réunit un nombre très important d’associations, d’officiels, d’habitants locaux, d’enfants des établissements scolaires voisins et des descendants des victimes autour de la stèle érigée en mémoire des victimes de la Ragotte. Continuer la lecture de 17 décembre – Commémoration à la Ragotte

La Libération du Lot-et-Garonne – 2 – le département

La Libération du département de Lot-et-Garonne et de la partie de Gironde qui lui est rattachée

Libération de Tonneins
Libération de Tonneins

 La #Libération du #Lot-et-Garonne a commencé par les zones les plus éloignées de l’axe de la Garonne. #Sos et les hameaux voisins n’ont plus vu d’Allemands après le 22 juillet. Le canton d’#Houeillès est définitivement libéré par le départ des #Hindous le 13 août. Sans qu’on s’en rende bien compte toute la partie Sud et la partie Nord-Est du Lot-et-Garonne sont libres. Les gens voient qu’il ne passe plus d’Allemands dans leur village, mais ignorent qu’ils ont disparu de vastes espaces alentour. Continuer la lecture de La Libération du Lot-et-Garonne – 2 – le département

La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La libération d’Agen

Jules Saby et les milices patriotiques dans Agen
Jules Saby et les milices patriotiques dans Agen

Dans la nuit du 15 au 16 août, alors qu’on vient d’apprendre le débarquement en Provence, les miliciens encore à #Agen sont évacués sans tapage vers l’Allemagne, en civil ou après avoir revêtu des uniformes feldgrau, pour éviter d’être massacrés. Ceux qu’on n’arrêtera pas en route seront incorporés dans la division Charlemagne. Quelques inconscients restent au pays. Continuer la lecture de La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

A l’approche du dénouement

Dans les semaines qui suivent le #débarquement, un élan patriotique fait croître les effectifs des bataillons, surtout après la percée d’Avranches. Et la multiplication des combats entraîne un afflux de #volontaires. Ce gonflement est favorisé par le déplacement de tous les groupes vers les villes, comme l’a décidé le #COMAC. A ces derniers #Résistants, finalement peu utilisés, on doit au moins la floraison des #brassards tricolores qui conforte l’espoir de tous (tout en faisant risquer leur vie à ceux qui les arborent) et pousse des serviteurs de l’ordre établi à se remettre en question. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

15-17 août : les combats de Laspeyres et de St-Jean-de-Thurac

 C’est pour faciliter le #débarquement de #Provence, prévu par les accords secrets lors de la rencontre au sommet de Téhéran (déc. 1943), que les Anglo-Saxons demandent de façon de plus en plus pressante la destruction des voies ferrées Paris-Marseille et Bordeaux-Marseille. Eux-mêmes y participent par des raids aériens de surveillance et de bombardement des convois, sur renseignements de la #Résistance, transmis par #Hilaire. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

Prayssas, la bataille des 14 et 15 Août

Un officier allemand ayant été tué à proximité de Prayssas, les Résistants du Groupe « François » s’attendent à des représailles d’autant plus lourdes que les occupants, sur le départ, ne se contiennent plus. Le commandant BARRET a confié la direction du Bataillon « Jasmin » à André HUSER, le « capitaine Charles », qui n’est pas un étranger dans la région : il est le fils du « Roi de la Bonneterie » d’Agen.
Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 6 – Les principaux combats : Sos

Juillet 1944 : les combats pour Sos

Le 15 juillet, à la suite de l’arrestation d’un milicien de Sos par le #Bataillon Néracais, une colonne allemande venue de Mont-de-Marsan investit #Sos.
Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 6 – Les principaux combats : Sos

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon

21 juin : le combat de Castelnau-sur-Auvignon

Il n’a pas lieu en Lot-et-Garonne, mais près de ses limites. Il nous intéresse parce qu’il concerne notre principal fournisseur d’armes, et parce que le maquis formé autour de lui, l’a d’abord été par des Agenais de « #Victoire ». En juin 1944, ce maquis compte environ 200 volontaires français, commandés par le capitaine #Prost, et un groupe important de #guérilléros espagnols, commandés par Thomas #Guerrero dit « #Camilo ». #Hilaire, bien renseigné sur les préparatifs d’assaut des Allemands, appelle les groupes qui peuvent le renforcer, parmi lesquels la #35ème #Brigade #Marcel #Langer #FTP-MOI sous les ordres d’Enzo #Lorenzi. Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 4 – Les principaux combats : Astaffort

13 juin : le combat d’Astaffort

Affecté par les évènements de Laclotte et de St Pierre de Clairac, le groupement #Pommiès est réorganisé sous la direction de #Le Magny («  #colonel Derines »), qui succède à #Ernst le 10 juin. Un de ses détachements, commandé par le capitaine #Traverse, détruit, en application du « plan vert », le pont ferroviaire d’#Astaffort qui enjambe le Gers à l’aval du village, puis enlève, dans Astaffort, un milicien et un de ses complices qu’il ramène, prisonniers, à #Castelnau sur Auvignon.

Continuer la lecture de La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 4 – Les principaux combats : Astaffort