La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon

Table des matières

21 juin : le combat de Castelnau-sur-Auvignon

Il n’a pas lieu en Lot-et-Garonne, mais près de ses limites. Il nous intéresse parce qu’il concerne notre principal fournisseur d’armes, et parce que le maquis formé autour de lui, l’a d’abord été par des Agenais de « #Victoire ». En juin 1944, ce maquis compte environ 200 volontaires français, commandés par le capitaine #Prost, et un groupe important de #guérilléros espagnols, commandés par Thomas #Guerrero dit « #Camilo ». #Hilaire, bien renseigné sur les préparatifs d’assaut des Allemands, appelle les groupes qui peuvent le renforcer, parmi lesquels la #35ème #Brigade #Marcel #Langer #FTP-MOI sous les ordres d’Enzo #Lorenzi.
Il demande aussi au capitaine #Parisot, commandant du #Bataillon d’Armagnac, de se tenir en alerte. Devant l’imminence de l’attaque, il avertit le maire que le village va être détruit et que ceux qui y resteront seront tués.

Le 20 juin #Castelnau-sur-Auvignon se vide de ses habitants.

Le 21 juin à 8 h 30, 500 soldats allemands attaquent le village aux mortiers et aux mitrailleuses. Ils rencontrent d’abord les #FTP-MOI et les #guérilléros qui les reçoivent au fusil-mitrailleur et leur lancent des grenades. Les maquisards de Prost opposent une forte résistance.
Puis, après des combats soutenus, tous décrochent, protégés par un rempart de 200 hommes du Bataillon d’Armagnac. En partant, ils font sauter la tour carrée, où sont stockées les munitions, ce qui achève de faire de Castelnau un champ de ruines. L’explosion, qu’on entend à Condom, a lieu avec les Allemands dans le village, leur causant des pertes.
Alors ils incendient et détruisent ce qui reste de Castelnau avant de se retirer en emportant leurs morts et en tirant sur les gens qu’ils aperçoivent.

« Raconte-moi la Résistance »
Jacques MUNIER
ANACR47 – 2013

Liste de tous les articles de la catégorie :

La Résistance Lot-et-Garonnaise dans la 2ème Guerre Mondiale

Situation générale en Lot-et-Garonne au cours des années 1939-1940

Les signes de la première résistance

Formation des premiers réseaux

Intensification de la guerre et de la Résistance – 1

Intensification de la guerre et de la Résistance – 2

Le temps des maquis – 1

Le temps des maquis – 2 – Le rassemblement

Le temps des maquis – 3 – Des coups dramatiques

Le temps des maquis – 4 – Les plans d’action

Le temps des maquis – 5 – La menace de représailles

Le temps des maquis – 6 – A la veille de Jour J

Le temps des maquis – 7 – Les Allemands reculent sur tous les fronts

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 1 – Le Jour J

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 2 – Villages sous la terreur

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 3 – Bombardements et escarmouches

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 4 – Les principaux combats : Astaffort

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 6 – Les principaux combats : Sos

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 7 – Les principaux combats : Prayssas

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 8 – Les principaux combats : Lapeyres et St-Jean-de-Thurac

La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 9 – A l’approche du dénouement

La Libération du Lot-et-Garonne – 1 – Agen

La Libération du Lot-et-Garonne – 2 – le département

 

Une réflexion au sujet de « La part du Lot-et-Garonne dans la bataille de France – 5 – Les principaux combats : Castelnau-sur-Auvignon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *