Journée Nationale de la Résistance dans le Fumélois

Journée Nationale de la Résistance, le 27 mai 2014, dans le Fumélois

Il y a 71 ans, se réunissait pour la première fois, le 27 mai 1943 au 48 rue du Four à Paris, le Conseil National de la Résistance sous la présidence de Jean Moulin, délégué du général de Gaulle en France occupée. Cette date est historique pour les trois raisons suivantes :

  1. Elle marque la fin du processus d’unification des mouvements de la Résistance,
  2. C’est le jour où est organisée une réunion clandestine à la barbe de l’ennemi qui ensanglante notre pays. Une réunion où sont présentes toutes les forces aspirant au retour de la République et représentatives de la France au combat,
  3. Elle marque le début de la création des conditions du retour à la liberté. Des conditions qui seront explicitées dans le programme du CNR « Les jours heureux », publié le 15 mars 1944.  

Après une longue mobilisation de plus de vingt ans, sans relâche, aidée en cela par d’autres structures du monde des Anciens Combattants, l’ANACR a réussi à faire que le 27 mai soit déclaré « Journée Nationale de la Résistance » par les élus de la Nation.

L’article III de cette loi précise : « Dans le cadre de cette journée anniversaire, les établissements d’enseignement du second degré sont invités à organiser des actions éducatives visant à assurer la transmission des valeurs de la Résistance et de celles portées par le programme du Conseil National de la Résistance. » Pour cette raison, le Comité de Fumel – Monsempron-Libos a organisé deux temps forts le mardi 27 mai 2014 :

  • une manifestation devant le Monument aux Morts de Saint-Front-sur-Lémance en présence des élèves de l’école primaire du village. Lesquels ont été intégrés dans le protocole cérémoniel pour interpréter le chant des Partisans et le refrain de la Marseillaise après les allocutions de Paul Limouzi et de Monsieur Faval, Maire de la commune. Devant les nombreux Maires ou leurs représentants, Paul Limouzi a tenu à remercier les enseignants pour leur implication dans la magnifique prestation des élèves.
    Les élèves de St-Front déposent une gerbe devant le monument
    Les élèves de St-Front déposent une gerbe devant le monument
    Une élève lit la liste des Morts pour la France
    Une élève lit la liste des Morts pour la France
  • une manifestation en direction des lycéens fumélois ayant participé au Concours National de la Résistance et de la Déportation. Les élèves ont été rassemblés devant la plaque ou sont inscrits les noms des employés morts pour la France, apposée sur l’ancien bâtiment des apprentis de l’usine de Fumel. Après les discours de Paul Limouzi et de Jean-Pierre Mouly, Premier-Adjoint au Maire de Fumel, la chorale du Collège de Fumel a interprété le chant des Partisans. Ensuite, dans l’amphithéâtre de la Communauté de communes du Fumélois, chaque participant au concours a reçu un prix spécial de la part du comité. Un rafraîchissement offert par la Municipalité de Fumel a clôturé la cérémonie.
  • Plaque en l'honneur des employés de l'usine de Fumel morts pour la France
    Plaque en l’honneur des employés de l’usine de Fumel morts pour la France
    Dépôt d'une gerbe par les lycéens de Fumel
    Dépôt d’une gerbe par les lycéens de Fumel
    Minute de silence
    Minute de silence
    Remise des récompenses
    Remise des récompenses

Dans les deux cas, les élèves ont été associés au dépôt des gerbes. Il est à noter que le comité de Fumel a voulu impliquer ceux du primaire dans le but de leur donner l’occasion de se frotter aux valeurs de la Résistance dans un esprit républicain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *