Hommage à Paul LIMOUZI- 11 mai 2016

 

L’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (ANACR) est en deuil, avec la disparition de Paul LIMOUZI, ancien secrétaire départemental, membre du bureau national de l’ANACR, c’est une figure de la Résistance dans le Sud-Ouest qui nous quitte. A l’occasion de ses funérailles le 11 mai 2016 à Fumel, Brigitte MORENO, lui a adressé ce dernier hommage

 

« C’est avec une grande tristesse que le Comité Départemental de l’ANACR, accompagne un de ses présidents d’honneur et ancien Secrétaire départemental à sa dernière demeure.

Au-delà de sa fonction dans l’association, l’homme qui disparaît était surtout un Ami, un soutien pour les Amis de la Résistance, à qui il tenait à passer le flambeau de cette page de notre Histoire, dans le but de continuer à défendre les valeurs que portait te Résistance.

Sa vie est l’histoire d’un engagement, depuis l’âge de 15ans, révolté par l’annonce de l’armistice et ses conséquences sur la vie des populations ; le triste spectacle de la « débâcle » de français fuyant les régions du nord de la France pour se réfugier dans la zone sud, accompagnés d’éléments de ce qui restait de l’Armée Française.

Ecœuré par les décisions votées par le régime de collaboration instauré par Pétain, il est très vite conscient d’avoir à « Résister » contre le fascisme qui s’installe dans notre pays.

Il commence très jeune, à l’insu de son père à fabriquer des croix de Lorraine qu’il donne aux copains, puis il distribue des tracts, pour ensuite s’engager dans la lutte armée et rejoindre la clandestinité.

Son passé de Résistant, son parcours jusqu’à la victoire seront retracés par notre Secrétaire National Jacques Varin.

Nous retiendrons surtout son engagement comme responsable départemental, ayant le souci de pérenniser et développer l’« Esprit de I’ANACR », dans le respect du pluralisme fondateur, inspiré de celui du Conseil National de la Résistance, Paul ressentait le besoin et la nécessité, de transmettre la connaissance de l’Histoire de la Résistance aux jeunes générations, notamment dans le cadre du Concours de la Résistance et de la Déportation auprès des collégiens et lycéens.

Dans cet objectif, il témoignait tous les ans devant les élèves, les accompagnant aussi sur des lieux de combat .expliquant ce que fut la lutte des résistants pour retrouver la liberté, et rétablir la République.

II était Vice Président du Comité d’Organisation du Concours du Prix de la Résistance et de la Déportation de Lot et Garonne.

« Transmettre et Pérenniser » l’Histoire de la Résistance par une connaissance au plus près des populations jeunes et moins jeunes, avait suscité en lui, le désir de marquer cette histoire sur le territoire.

C’est ainsi qu’il a encouragé les « Amis » à créer les Chemins de Mémoire en Lot et Garonne ».

En apportant son témoignage « son vécu » dans le maquis, il a permis au Comité ANACR de Fumel de réaliser son souhait. Le 2 avril dernier, et malheureusement, en son absence, (pour cause d’hospitalisation), nous avons inauguré le Chemin de Mémoire en Fumélois.

A l’origine du projet, et en qualité de Président du Comité local de Fumel, il écrivait ces quelques mots, repris sur le dépliant destiné au public : « Nous avons voulu contribuer, en réalisant ce Chemin de Mémoire en Fumélois, à la connaissance de la Résistance sur ce territoire aux confins de trois départements, pour : servir la cause fraternelle de l’idéal de libération humaine et de paix qui était son but proclamé. Aux jeunes générations de contribuer à leur manière à faire vivre cette noble cause, ». ( mars 2012) .

Message bien reçu, cher Paul puisque ce projet est devenu le projet départemental de l’ANACR du Lot et Garonne. Nous te remercions pour ce que tu as accompli, et transmis, pour ton accompagnement chaleureux, ton amitié.

Tu resteras pour nous un exemple, comme beaucoup de tes camarades, disparus, exemple à graver dans le marbre.

Le Comité Départemental de l’ANACR 47, présente à tes enfants, petits-enfants, à toute ta famille nos condoléances émues et l’expression de notre sympathie. Vous pouvez tous être fier de votre père et grand-père.

Nous garderons de lui le souvenir d’un Ami courageux et fidèle dans ses engagements. »

La Présidente de l’ANACR 47

Brigitte Moreno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *