Agen : Vers la Victoire – Exposition Histoire et Mémoire à la salle des Illustres de l’Hôtel de Ville

Vers la Victoire : la France au combat 1942-1945

Tous mes remerciements à la municipalité d’Agen, qui chaque année consacre une semaine en mai, à l’organisation de manifestations sur la seconde guerre mondiale.
Merci aux adjointes de la culture et responsable du Pôle Mémoire ; Mme Lauzzana, et maintenant Mme Maioroff, et bien sûr aux personnes qui ont en charge l’organisation, Mme Rhorbacher et Mme Rameau.

Je tiens à vous présenter Jacques Varin, Secrétaire National de l’ANACR, qui nous fait le plaisir de venir nous rejoindre aujourd’hui.
Il interviendra dans un instant sur la situation de la #Résistance en France et le rôle de Jean #Moulin dans l’unification des forces combattantes.

Nous sommes réunis autour de deux expositions, dans le cadre du 70ème anniversaire du #débarquement du 6 juin 1944, qui marqua le début de la #libération de notre pays asservi par l’occupant, et celle relative au programme du Conseil National de la Résistance – #CNR – paru en Mars 1944.
Rappelons-nous qu’au cours de ces cinq années d’occupation 39-45, la Résistance s’est progressivement développée dans sa #diversité .et sous différentes formes. Grâce à Jean Moulin qui avait reçu pour mission du général de #Gaulle de réaliser l’union des divers mouvements de la Résistance, mission difficile dans la #clandestinité.  18 mois plus tard naissait le Conseil National de la Résistance. La première réunion s’est tenue à Paris le 27 mai 1943, autour de son premier Président Jean Moulin.

 La création du CNR, est un événement majeur dans l’Histoire de la Résistance Française et pour la suite de la guerre .Le général de Gaulle reconnaissait avoir vu sa légitimité reconnue par les #Alliés, lorsque le CNR, décidait de l’union de toutes les forces combattantes derrière lui.
Comment le débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes aurait-il pu avoir lieu sans l’aide constante, #renseignements, #sabotages, #lutte armée… des Forces Françaises de l’intérieur #FFI. Mais inversement, comment les FFI et les Forces Françaises libres auraient-elles pu mener pleinement leur action sans l’Aide des Alliés ? En fait tous ont conjugué leurs efforts et payé un lourd sacrifice pour libérer le France et vaincre le #nazisme.

Le CNR, aura permis de structurer, d’organiser la Résistance et de prendre toutes les dispositions nécessaires à la lutte pour la Libération, ceci étant la première partie de son programme. A cet instant il faut rappeler l’importance de la Résistance dans ces #combats ; les généraux Américains l’ont reconnu, et je veux citer en particulier les propos du général #Marshall
« la Résistance a dépassé toutes nos prévisions. C’est elle qui, en retardant l’envoi des renforts allemands et en empêchant le regroupement des divisions ennemies à l’intérieur, a assuré le succès de nos débarquements. Sans vos troupes du maquis, tout était compromis ».

Le #Programme du CNR instaurait ensuite la restauration des lois de la République bafouées par le gouvernement de #Pétain. Il préparait l’organisation administrative du pays après la libération et la #Victoire en créant des Comités départementaux de Libération – #CDL, les Comités locaux, embryons des futurs Conseils Municipaux, et les Commissaires de la République responsables dans les Régions.
Dans la suite de son programme il préparait la mise en œuvre de profondes réformes économiques et sociales 

 Pour terminer, je voudrai rappeler le rôle de l’#ANACR, la mission qu’elle s’est assignée depuis plus de 60 ans, dans la #transmission de la réalité de l’histoire de la Résistance et des #valeurs qu’elle a défendues contre le nazisme, ce #crime contre l’humanité. Nous voulons transmettre aux plus #jeunes, ce qu’a été l’#horreur de cette idéologie reposant sur une race dite supérieure, entraînant l’élimination de tous les êtres qui ne correspondaient pas aux critères définis par Hitler. Il y eut à cette époque, des Français qui ont soutenu cette idéologie, dans le cadre de la #collaboration du gouvernement avec l’occupant, allant même au-delà de ce que l’ennemi exigeait. Notamment dans la #déportation des #enfants.

Aujourd’hui, malheureusement avec la montée des #populismes, des crises économiques, cette idéologie renait de ses cendres, en Europe, mais aussi sur notre territoire où le #négationnisme se répand.

Voilà pourquoi nous devons persévérer dans la lutte contre les #falsificateurs de l’Histoire, et informer la #jeunesse, l’appeler à la #vigilance.
La création de la #Journée Nationale de la Résistance le 27 mai, jour anniversaire de la création du CNR, votée en juillet 2013, après plus de 25 années de revendication de l’ANACR, est le moment privilégié pour intervenir auprès des jeunes générations, mais aussi d’un large public.

Dans ce but l’ANACR œuvre dans la préparation du #Concours National de la Résistance et de la Déportation dans les #lycées et #collèges, et sur le terrain en organisant les « #chemins de la #Mémoire en Lot et Garonne ».
Je vous invite à visiter le site de l’ANACR, où vous découvrirez la première partie réalisée dans le Fumélois par le Comité ANACR local.

Brigitte MORENO
Présidente du Comité de Lot-et-Garonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *