A.G. ANACR 47 2015 Concours de la Résistance

L'histoire de la Seconde Guerre Mondiale n’est pas suffisamment enseignée, les événements dramatiques vécus récemment à Paris, le prouvent, la méconnaissance de la réalité historique de ce que fut le combat des résistants, pour retrouver nos libertés et les valeurs qu’ils ont défendues, amènent à des comportements insupportables, à soutenir des idéologies dangereuses : le fanatisme, le racisme, l’intégrisme, la haine de l’autre. Les mêmes causes provoquant les mêmes effets, nous devons informer plus largement la jeunesse, l’inviter à rester vigilante dans la défense des valeurs de la République et de la laïcité.

L’ANACR s’emploie depuis toujours dans la transmission de cette mémoire. Elle a fixé, lors de son congrès national, des objectifs pour la connaissance de la réalité historique de la Résistance. En premier lieu :

  • Affirmer l’obligation d’un enseignement renforcé de l’histoire de la Résistance dans les programmes de l’Education Nationale, à tous les niveaux et cycles d’enseignement
  • Respecter une chronologie rigoureuse permettant aux élèves de mieux appréhender le contexte et l’importance historique de la Résistance
  • S’engager pour pérenniser le Concours National de la Résistance et de la Déportation dans les collèges et les lycées et l’étendre aux classes du premier degré
  • Sauvegarder et valoriser le patrimoine de la Résistance (témoignages, plaques, stèles, monuments etc…) : par la permanence des commémorations patriotiques associant toutes les générations, en particulier les écoles et par l’organisation de circuits de mémoire de la Résistance

Dans le cadre de la préparation des épreuves du Concours de la Résistance et de la Déportation, l’ANACR s’investit pleinement en favorisant les témoignages des résistants et déportés auprès des collégiens et lycéens, il nous faut remercier à cet égard : Jacques CHANTRE résistant et déporté à Dachau, Norbert LABAU déporté à Buschenwald, André GUITAT jeune résistant déporté à Neuengamme et Bergen Belsen. Merci pour votre présence  assidue auprès des élèves pour la préparation du Concours 2015. Grâce à vous, dans notre département, la participation aux épreuves y est grandement favorisée. Il faut souligner que le Lot-et-Garonne reste toujours parmi les premiers par le nombre de participants. En 2014, 945 élèves ont participé aux épreuves, 186 ont été récompensés, les 10 premiers prix individuels et 2 professeurs d’histoire se sont vu offrir un voyage vers la pointe de Grave, le Verdon, Soulac, poches de résistance allemande, où les Résistants ont combattus jusqu’en avril 1945. Cette année, 1126 élèves ont participé aux épreuves dont 347 lycéens et 779 collégiens. 222 participants ont été primés. 94 lauréats pour les collèges et 128 lauréats pour les lycées. Ils seront récompensés lors de la cérémonie officielle de remise des prix le 3 juin prochain à la salle Mitterrand à Boé. Un voyage sera offert aux dix premiers prix et à 2 professeurs d’histoire, à Colombey-les-deux-Eglises et sur un haut lieu de la Résistance en Auvergne : le Mont Mouchet où nous rencontrerons des témoins. Les personnes désirant nous accompagner seront les bienvenues, le programme, les conditions de ce voyage sont à votre disposition auprès de l'ANACR ( ce programme sera publié dans le prochain article de ce blog ).

L’ANACR s’adresse aussi à un public plus large et mène des projets permettant d’inscrire sur le territoire l’histoire de la Résistance locale ; ce sont les Chemins de Mémoire dont Danièle DARQUIE et Jean Michel CORTES vont vous parler dans un instant. Un autre projet expérimenté dans le Néracais consiste à rencontrer les élèves des cours moyens 1 et 2 dans les écoles primaires, pour expliquer la Résistance, lire des ouvrages adaptés à leur âge, et échanger avec des témoins. Ce projet sera étendu dans d’autres secteurs du département, l’Inspecteur d’Académie nous ayant donné son accord. Claude JOSEPH vous donnera des précisions sur ce sujet dans un instant. Le comité de Penne-d'Agenais a également grandement participé à la Mémoire de la Déportation en trouvant un wagon rappelant ceux utilisés par les nazis pour le transport des déportés. Désormais la place devant la gare de Penne d’Agenais, lieu de départ des détenus d’Eysses vers Dachau, interpellera le passant .Merci à Guy VICTOR et aux membres du Comité local. Sur ce sujet je passerai la parole au Trésorier du Comité de Penne. Enfin l’ANACR doit s’exprimer pleinement dans le cadre de la Journée Nationale de la Résistance fixée au 27 mai, date anniversaire de la première réunion du Conseil National de la Résistance autour de Jean MOULIN. Nous devons donc nous investir, au-delà des commémorations, dans l’information des jeunes et moins jeunes, en organisant des manifestations, inaugurant des places et rues, ou autres, en hommage à des résistants…

Avant de conclure, je voudrais lancer un appel afin que l’ANACR puisse continuer à jouer son rôle de « Passeur de Mémoire » : Aidez nous à renforcer nos effectifs car ils diminuent de façon rapide, en raison de la disparition de nombreux résistants. Le nombre d’adhérents des Amis ne venant pas compenser cette perte. Perte immense pour tous, car avec eux disparaît la mémoire. Pour cela nous avons décidé d’informer, de parler plus largement de l’ANACR et de son activité pour sensibiliser les personnes intéressées par cette page de notre histoire et les inciter à venir nous rejoindre. A cet effet un petit dépliant a été édité qui résume les objectifs de l’association et ses activités, distribuez le à vos connaissances. Faites savoir largement que nous sommes une association pluraliste, où tous ceux qui partagent les valeurs que la Résistance a défendues sont les bienvenus. Nous refusons ceux qui soutiennent les négationnistes, les révisionnistes, qui partagent les idées xénophobes, racistes et antisémites.

Voilà chers Amis, le message que nous voulons transmettre pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne pas. Nous croyons à son utilité et sommes persuadés qu’il apporte sa pierre à la formation de futurs citoyens.

Brigitte MORENO
Présidente de l'ANACR 47

2 réflexions au sujet de « A.G. ANACR 47 2015 Concours de la Résistance »

  1. Je suis 8 eme départemental (dans le lot et garonne 🙂 ) donc si je me réfère au texte « Un voyage sera offert aux dix premiers prix  » ça veux dire que j’ai gagné un voyage ?

    1. Bonjour,
      Votre question est transmise au Comité Départemental du Prix de la Résistance.
      Ce dernier vous adressera une réponse.
      Le webmestre du blog ANACR 47.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *