6 avril 2014 – Le Congrès départemental de l’ANACR de Lot-et-Garonne à Aiguillon

Le Congrès départemental de l’ANACR à Aiguillon

 

La tribune du Congrès de L'ANACR (6 avril 2014)
La tribune du Congrès de L’ANACR (6 avril 2014)

Dimanche 6 avril s’est tenu à Aiguillon le #Congrès départemental de l’#ANACR avec une centaine de participants ancien(ne)s Résistant(e)s et Ami(e)s de la #Résistance. A la tribune, des officiels : le Maire d’Aiguillon, un représentant du Conseil Général, le Préfet, le Colonel représentant le 48ème RT du Lot et Garonne, le commandant du groupement départemental de gendarmerie, madame Bru, responsable de l’ONAC… ainsi que le représentant du Bureau national M. Varin, la Présidente départementale Mme Moreno, et les élus du bureau départemental.

Après le rappel des amis récemment disparus, et l’énoncé des différents rapports (rapport d’activités par le secrétaire Jean Masse, rapport moral par la Présidente Brigitte Moreno, rapport financier par le trésorier Pierre Pons), sont aussi intervenus M. Jean-Michel Cortes responsable de l’informatisation pour les tout nouveaux bulletins du blog, Mme Darquié, historienne, pour les Chemins de la Mémoire dans le fumélois mais aussi le projet pour l’ensemble du département. Mme Victor remettait en perspective les problèmes actuels concernant les droits du monde combattant, regrettant la baisse effective de plus de 3% du budget du Ministère des Anciens Combattants, la préparation de la commémoration des 70 ans du débarquement sans la participation effective des Résistants lors de ces évènements, ainsi que la notion de « niche fiscale » attribuée à la retraite mutualiste du combattant par le ministre délégué et les divisions exprimées au sein de l’UFAC. Elle rappela l’opposition de l’ANACR à l’attribution du Titre de Reconnaissance de la Nation aux enrôlés de force (les Malgré-nous)…

L’intervention du membre du bureau national porta sur la réalité actuelle au vu des résultats électoraux inquiétants qui témoignent à la fois de la misère économique grandissante et de l’ignorance d’un passé qui devrait servir d’outil à l’analyse de la situation présente, se voulant résolument combative. Il rappela les #valeurs défendues par l’ANACR, celles qui ont permis la mise en place du programme du Conseil National de la Résistance (#CNR), celles qui ont motivé les Résistants qui ont œuvré à la #Libération de la France et au retour de la #République : #justice, #fraternité, #liberté, #démocratie etc… Notre association est la plus importante association d’Anciens Combattants de la #Résistance. Elle continue à transmettre la #Mémoire de l’histoire de la Résistance en s’adressant aux jeunes pour leur faire connaître ses valeurs, en particulier dans la préparation du #Concours National de la Résistance et de la Déportation.

L’ ANACR 47 s’est informatisée, son blog peut être consulté, le public y découvrira les chemins de la Mémoire en Fumélois, où l’on peut découvrir les lieux d’organisation des maquis qui ont combattu dans ce secteur. Ce circuit permet de découvrir à la fois l’Histoire de la Résistance locale et les lieux touristiques. Cette réalisation du Comité ANACR de Fumel, est le début d’un projet départemental.

   La matinée se clôturait par une cérémonie au monument aux morts. Le repas annuel réunissait ensuite plus de 80 personnes avec la traditionnelle récolte de contributions (quête, bourriche …indispensables à la survie de l’Association. Les participants contribuaient, aussi, au financement pour la rénovation et l’aménagement intérieur du Wagon placé près de la gare de Penne d’Agenais, lieu de Mémoire des 1800 Déportés du département . Beaucoup d’émotions, de convivialité et la détermination à poursuivre les luttes en suivant l’exemple de ceux de la Résistance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *