6 avril 2014 – 7 – Congrès départemental de l’ANACR de Lot-et-Garonne à Aiguillon : Commémorations décennales

Commémorations décennales

 Cette année 2014 s’insère dans un cycle commémoratif consacré à la #Résistance et à la période de la #Libération jusqu’à la #victoire sur le #nazisme. 2013 a été l’année des 70èmes anniversaires de la création du #CNR, de la mort de Jean #Moulin, de la Libération de la #Corse. L’année 2014 est celle des 70èmes anniversaires du #Programme du CNR, des débarquements de #Normandie et de #Provence, de l’insurrection nationale et de la Libération de l’essentiel du territoire national. 2015 sera celle des 70èmes anniversaires de la #victoire sur l’#Allemagne hitlérienne et le #militaro-fascisme du #Japon. L’#ANACR et ses comités départementaux se doit – et se devra – d’être très présente sur le terrain de la #transmission de la #mémoire et dans les instances et manifestations commémoratives.

 Cette année est en effet celle du 70ème anniversaire du Programme du CNR, publié le 15 mars 1944, Programme que nous avons à faire connaître, car la grande majorité des #citoyens – voire de nombreux #élus – en ignorent le contenu, sinon l’existence.

Notre première tâche est donc de le diffuser, en explicitant les #valeurs de #solidarité et de #démocratie qui inspirèrent ses rédacteurs, en rappelant que les divers #mouvements, #partis et #syndicats résistants représentés au CNR furent unanimes pour – au terme de plusieurs mois de discussions – en adopter le contenu, que nombre des mesures qu’il préconisa furent mises en œuvre à la Libération par le Gouvernement présidé par le général de #Gaulle et forment encore le socle de notre protection sociale, que d’autres, telles la nationalisation du système bancaire et des assurances, ne sont pas sans écho contemporain en ces temps de #crise. En nous gardant toutefois d’en faire une quasi-vérité révélée qui solutionnerait tous les problèmes contemporains.

La #France et le monde de 2014 ne sont – évidemment – plus dans leurs réalités sociologiques, économiques, politiques et stratégiques identiques à ce qu’ils furent en 1944. Mais, au-delà de la lettre des mesures préconisées par le Programme du CNR, et qui pour certaines répondaient spécifiquement à la réalité – notamment très rurale – de la France de 1944, ce sont les valeurs de #justice sociale, de démocratie économique et politique, d’intérêt général devant primer sur les intérêts particuliers, de solidarité et d’#humanisme les ayant inspirées et qui sont pérennes que nous devons rappeler à tous les acteurs de la vie politique, sociale et économique contemporaine, en les incitant à les prendre en compte dans leur propositions et leur action.

Nous venons de publier une plaquette consacrée à Jean Moulin, à son action, au CNR, à ses membres et à ses structures, à son Programme et à sa mise en œuvre. Elle peut être largement diffusée, dans la population, auprès des organisations sociales, des structures pédagogiques, des bibliothèques municipales…

Liste de tous les articles de la catégorie :


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *