6 avril 2014 – 3 – Congrès départemental de l’ANACR de Lot-et-Garonne à Aiguillon : Le chemin de Mémoire en Fumélois

Le chemin de mémoire en Fumélois par Danielle Darquié

Le projet pilote fumelois expliqué par Danielle Darquié
Le projet pilote fumelois expliqué par Danielle Darquié

En novembre 2013, nous avons pu évaluer les conditions de visite du #chemin de #mémoire, de son contenu et de son fort potentiel de développement ; trois dates ont jalonné la vie du chemin de mémoire.

Le 15 avril 2013 :

            Nous avons testé la possibilité d’utiliser le chemin de mémoire dans le cadre de la préparation des jeunes au concours de la Résistance et de la Déportation.

            Les élèves de la classe de 3ème du collège Kléber #Thoueilles de #Libos sont venus à l’étape : l’école des cadres aux #Escaliers. Ils étaient encadrés par le chef d’établissement et les professeurs d’histoire. La présidente de l’#ANACR, Brigitte Moreno était présente avec deux #Résistants et des adhérents. Nous avons été reçus sur les lieux où est située cette maison par les maires des communes de #Sauveterre et de #Montcabrier. En ces lieux, les #maquisards furent instruits au maniement des armes et à la #guérilla. Une série d’exposés et de témoignages s’ensuivirent, les élèves ont posé des questions.

Le 29 juin 2013 :

            Le comité de l’ANACR du fumélois a invité ses adhérents à parcourir une partie du chemin pour vérifier in situ les conditions de visite.  Douze personnes ont répondu à notre offre. Une brochure imprimée par nos soins a été distribuée. Ces personnes ont pu apprécier l’animation scénarisée ponctuée de récits historiques, de la lecture de la lettre écrite par un jeune résistant avant d’être fusillé, de la lecture de poèmes d’auteurs locaux, de textes divers en relation avec les faits qui se sont déroulés sur les lieux où nous nous étions arrêtés.

            Lors de l’évaluation, les contraintes telles que le temps imparti, la distance à parcourir, nous ont amené à réaliser certains choix. Nous avons sélectionné 8 étapes parmi les 16 possibles, le temps de parcours fut ramené à 4 heures. Le #covoiturage a été retenu pour les déplacements.

Le 14 septembre 2013 pour les journées du Patrimoine :

            Nous avons préparé cette journée du #Patrimoine avec le concours de l’Office du #Tourisme de #Fumel afin que l’information soit diffusée en direction des institutionnels, de la presse et du public. Nous avons eu 7 personnes qui nous ont accompagnés sur les lieux suivants :les terrasses du château de Fumel, #Condat, #Bonaguil, Sauveterre, #Blanquefort, #Lacapelle, l’entrée de l’#usine de Fumel.

L’avenir du Chemin de mémoire en fumélois :

            Certaines étapes serviront de lieu de visite pour la préparation des #collégiens et des #lycéens au #concours de la #Résistance et de la #Déportation.

            Pour les journées du Patrimoine, chaque année, une visite sera proposée au public.

            Une association, Béarn et Bigorre nous a sollicités pour effectuer une visite sur certains lieux de mémoire sans oublier d’y inclure des sites touristiques incontournables comme le château de Bonaguil…

            Un partenariat est en cours avec le village de vacances de #Bosc-Nègre à Lacapelle-Biron afin de proposer des visites sur le chemin de mémoire, aux touristes qui sont accueillis dans le village.

            Un contrat a été signé avec l’Office de Tourisme pour réaliser des visites à la demande, le public pouvant être de deux personnes à un groupe, une personne du comité de Fumel servira de guide.

Liste de tous les articles de la catégorie :


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *